| | news

Comment la génétique éclaire l'histoire du Moyen-Orient

Site archéologique de Tel Megiddo, Israël | Expédition Tel Megiddo

Du Levant à l'Iran, en passant par l'Anatolie et le Caucase, de nombreux mouvements de populations depuis le Néolithique ont pu être mis en évidence par trois études indépendantes, sorties simultanément ce jeudi 28 mai. De ces 8500 ans d’histoire du Moyen Orient, on retrouve aujourd’hui la trace dans les populations de la région.

Pourquoi c'est passionnant. Le Moyen-Orient est un carrefour important entre les cultures asiatiques, africaines et européennes. Berceau de la révolution néolithique, la région a vu se développer les premières sociétés sédentaires, l'agriculture et l'élevage. Ces études permettent d'en savoir plus sur l'origine de ces peuples, ainsi que sur la façon dont leur héritage génétique se retrouve dans les populations actuelles. Selon elles, l’héritage génétique du peuple cananéen serait présent chez les Palestiniens et les Israéliens.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi