| | News

Comment la chaleur rejetée par le CERN va chauffer 2500 logements

Le Grand collisionneur de hadrons du CERN. | Laurent Gilliéron / Keystone

Les activités du CERN génèrent indirectement beaucoup de chaleur, une ressource précieuse actuellement rejetée dans la nature. Mais plus pour longtemps… Une partie de la chaleur du Grand collisionneur de hadrons (LHC) sera bientôt récupérée pour chauffer 2500 logements dans la commune voisine de Ferney-Voltaire. Les travaux ont débuté fin 2019. En Suisse, le Canton de Genève étudie le potentiel d’un tel système pour la commune de Meyrin et sur la zone industrielle de Zimeysa.

Pourquoi c’est intéressant. La consommation électrique annuelle du CERN est d’environ 1,2 térawattheure, ce qui représente un tiers de la consommation électrique du canton de Genève. Comme pour toute installation électrique, une part conséquente est dissipée sous forme de chaleur. A l’heure où les enjeux climatiques préoccupent toujours davantage de citoyens, la recherche fondamentale s’interroge sur son impact sur l’environnement et réfléchit à des moyens pour les atténuer.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi