| | radar

Comment l’armée chinoise tisse des liens jusque dans les hautes écoles suisses

Un soldat de l'Armée populaire de libération. | WU HONG /EPA/Keystone

La tentaculaire armée chinoise étend son pouvoir jusque dans les universités européennes, notamment en Suisse. Un rapport du think tank Australian Strategic Policy Institute a recensé 12 groupes d’armement et 68 écoles qu’elle utilise pour s’infiltrer dans les institutions étrangères, raconte Le Temps.

Pourquoi c’est intéressant. L’article du Temps détaille comment une académie chinoise de technologie qui dépend de l’un des principaux fournisseurs de missiles de l’armée chinoise et la Haute Ecole spécialisée du nord-ouest de la Suisse ont mis sur pied un laboratoire de recherche commun en 2013. Une collaboration depuis suspendue. Il revient aussi sur des articles de l’ETH Zurich publiés avec l’Université d’aéronautique et d’astronautique de Nankin, identifiée par les auteurs du rapport comme l’une des institutions particulièrement proche de l’armée chinoise et qui lui sert de tête de pont pour des incursions à l’étranger.

link

Lire l'article du Temps

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi