| | news

CHEOPS ouvre son capot, et peut enfin scruter les autres mondes de notre galaxie

Willy Benz, chef du projet, montrant CHEOPS, avec en doré le couvercle qui s'est ouvert ce matin à 7:38 CET | DR

C’est plus qu’un simple capot qui s’est ouvert ce matin, à 7:38 CET, dans l’espace. Le satellite CHEOPS, dont la conception a été gérée depuis l’Université de Berne, a vécu son moment de vérité: l’ouverture du couvercle de son télescope, la seule pièce mécanique de cet instrument lancé le 18 décembre 2019 depuis la Guyane.

Pourquoi c’est important. Après des semaines de réglages, les mesures scientifiques peuvent enfin commencer. CHEOPS a pour mission de passer au crible des planètes tournant autour d’étoiles autres que notre Soleil, afin d’en préciser les caractéristiques avec une précision inégalée. Sans ce simple mouvement de l’obturateur, c’est toute la mission qui aurait été perdue.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi