| | radar

Bras de fer entre Geo-Energie Suisse et le canton du Jura sur la géothermie profonde

Emplacement prévu pour le projet de géothermie profonde à Haute-Sorne | Géo-Énergie Suisse

C’est une bataille à la OK Corral qui est engagée pour le maintien ou non du projet-pilote de géothermie profonde à Haute-Sorne, dans le Jura. Le canton envisage d’annuler les autorisations attribuées au projet. Une décision contre laquelle le promoteur Géo-Énergie Suisse se dit prêt à se battre, quitte à porter la question en justice, explique RFJ.

Les raisons de la polémique. La géothermie profonde est vue comme une des sources potentielles d’énergie renouvelable pour les années à venir. Toujours à l’étude en Suisse, elle connait cependant une certaine opposition notamment concernant les risques environnementaux et de sismicité induite. Et particulièrement depuis 2017, quand un projet de géothermie profonde en Corée du Sud a été mis en cause dans un séisme de magnitude 5,4.

Les détails.

  • Mandaté par le canton, le Service sismologique suisse (SED) a jugé, dans un rapport de 2019 rendu public en avril 2020, la gestion des risques bien plus solide chez Géo-Énergie Suisse que pour le projet coréen, mais a néanmoins recommandé plusieurs améliorations comme une étude en imagerie sismique 3D afin de mieux évaluer les risques sismiques réels.

  • Cet événement vient en tout cas s’ajouter à la forte opposition locale et politique, de plus en plus importante, que connait le projet jurassien. C’est l’ensemble cumulé qui pousse ainsi le canton à jeter l’éponge.

  • Évidemment, le promoteur ne l’entend pas de la même oreille. S’appuyant sur le même rapport du SED, il considère qu’il n’existe aucune raison scientifique ou juridique justifiant l’arrêt du projet, se disant prêt à le défendre devant les tribunaux.

link

Lire l'article de RFJ

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi