| | Radar

Aux États-Unis, les écoles Waldorf entretiennent la culture du refus de la vaccination

MARIUS BECKER/DPA/KEYSTONE

Elles défendent une pédagogie alternative, supposées favoriser l’émergence des facultés intellectuelles et artistiques des enfants. Mais les écoles Waldorf américaines entretiennent aussi le refus de la vaccination: de plus en plus de parents invoquent une exemption pour motif philosophique ou religieux. Résultat: des résurgences régulières de rougeole qui sèment la zizanie, raconte The Cut (EN).

Pourquoi on en parle. Les écoles Waldorf, fondée en Allemagne en 1919, existent désormais dans plus de 75 pays, dont les États-Unis mais aussi la Suisse, à travers les écoles Steiner-Waldorf. En France, plusieurs rapports interministériels (FR) ont assimilé l’anthroposophie, philosophie ésotérique sur laquelle s’appuie la pédagogie, à un mouvement sectaire.

Pourquoi la vaccination est importante. Faire vacciner ou non ses enfants n’a pas à être un choix individuel. La vaccination est essentielle pour construire ce qu’on appelle l’immunité de groupe, qui permet de protéger les personnes ne pouvant vraiment pas être vaccinées (par exemple, immunodéprimées).

Qu’est-ce que l’immunité de groupe? Lorsque suffisamment de personnes en contact régulier sont vaccinées, nombre qui dépend de la virulence de la maladie (pour la rougeole on estime ce seuil à 95%), l’épidémie ne peut plus se propager. En Suisse, le virus de la rougeole n’a pas disparu, même si la couverture vaccinale s’est améliorée ces dernières années: elle n’est encore que de 87% à 2 ans, ce qui est inférieur au seuil de 95%.

link

Lire l'article sur The Cut (EN)

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi