| | News

Au MIT, un doctorant genevois face aux annonces de Trump

Le campus du MIT, déserté par ses étudiants, le 29 mai dernier. | EPA/CJ GUNTHER/Keystone

Début juillet, l’administration Trump a annoncé que les étudiants étrangers dont les cours auront lieu intégralement en ligne au semestre d’automne en raison de la pandémie de coronavirus ne pourraient pas rester sur le territoire américain. Alors que de nombreuses institutions ont choisi de miser sur la poursuite des cours à distance à la rentrée, cette décision a été vivement critiquée par la communauté académique.

Saviz Mowlavi, 28 ans, est originaire de la région genevoise. Diplômé de l’EPFL, il est actuellement en cinquième année de doctorat en génie mécanique au Massachusetts Institute of Technology (MIT), près de Boston. Il nous livre son regard sur la situation.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi