| | News

La crise du Coronavirus rendra-t-elle enfin la réalité virtuelle grand public?

Extrait du monde de l'édition virtuelle 2020 de Laval Virtual | Laval Virtual

Qui dit confinement, dit envie d’évasion. Aucune technologie ne pouvait offrir l’impression d’échapper aux quatre murs de son appartement aussi intensément que la réalité virtuelle. Sans surprise, les ventes de casques ont bondi ces trois derniers mois, et les jeux, spectacles, concerts ou expositions se sont multipliés. Un réveil du public qui arrive au meilleur moment, car le secteur a gagné en maturité.

Pourquoi c’est le bon moment. La réalité virtuelle (ou VR) était présentée comme un eldorado de la technologie, déjà entre 2013 et 2015. Elle devait tout changer et lancer une révolution similaire à celle du premier iPhone en 2007. Cela n’a pas été le cas pour plusieurs raison: dispositifs donnant une sorte de «mal de mer», prix d’achat élevé, impératif de disposer d’un ordinateur très performant… Surtout, aucun des contenus proposés ne sortait réellement du lot, au point de justifier l’achat de toute cette installation. Jusqu’à très récemment.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi