| | radar

Le Japon et ses 22 nouvelles centrales à charbon suite à Fukushima

Centrale à charbon en Allemagne (image d'illustration) | SASCHA STEINBACH/EPA/KEYSTONE

Après la catastrophe de Fukushima en mars 2011, le Japon a fermé tous les réacteurs du pays en urgence, avant de les rouvrir progressivement au cas par cas. Mais la politique énergétique de l’archipel s’accompagne désormais d’un plan de construction de 22 centrales à charbon sur 17 sites distincts, ce qui nourrit la colère des riverains. Le New York Times est allé à leur rencontre et raconte cette folle course au charbon.

Pourquoi on en parle. Alors que la production d’électricité à partir de charbon a connu une baisse inhabituelle en 2019, l’impératif de décarboner l’économie, soit sortir des énergies fossiles, s’impose chaque jour avec davantage d’urgence pour limiter le changement climatique: 2019 a été la deuxième année la plus chaude de l’histoire humaine. Au Japon, ce projet a connu une opposition inédite, plusieurs groupes de résidents ayant même porté plainte contre le gouvernement. Au total, ces centrales émettraient autant de CO2 que toutes les voitures de tourisme vendues chaque année aux Etats-Unis.

link

Lire l'article sur le New York Times

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi