| | News

Agriculture, médecine, écologie… la génomique des ruminants est pleine de richesses

La régénération rapide des bois des cerfs (ici un élaphe) intéresse la recherche sur les tumeurs | Luc Viatour - Creative Commons

Afin de percer les secrets des ruminants, il existe désormais le Ruminant Genome Project, un programme de recherche d’envergure analysant et comparant l’ADN de ces animaux. De la vache à la girafe, en passant par le cerf, ces espèces iconiques, caractérisées par leur estomac à quatre compartiments, sont présents dans tous les milieux. Leur étude dessine des pistes pour améliorer l’élevage ou créer de nouvelles solutions biomédicales.

Pourquoi c’est intéressant. Les ruminants représentent un groupe très important d’herbivores. Certaines espèces sont essentielles dans les projets agricoles, comme les bovins, les ovins, les caprins, ou même les rennes. D’autres sont menacées d’extinction, comme le cerf d’Eld. Ces travaux soulignent la force d’adaptation de ces animaux et mettent en lumière des particularités génétiques d’intérêt, comme la capacité de régénération des bois de cerfs.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi