| | News

A 18'000 ans, cet instrument à vent défie les chercheurs

Reconstitution de l'instrument, devant le bison qui orne la grotte de Marsoulas | Carole Fritz et al. 2021 / illustration Gilles Tosello

Pour faire une belle découverte archéologique, il suffit parfois de fureter… dans les réserves d'un musée. En réexaminant les objets ramassés en 1931 lors de la fouille de la grotte de Marsoulas, dans les Pyrénées, la préhistorienne Carole Fritz et son équipe ont identifié ce qui est, à ce jour, la plus vieille conque musicale du monde. Datant du paléolithique, l'instrument à vent est taillé dans un coquillage: un triton à bosse Charonia lampas.

Pourquoi c’est nouveau. Depuis la fin du 19e siècle, les préhistoriens ont recueilli pléthore de restes matériels de la vie au paléolithique (silex, os, bois de renne…), mais quasiment aucun de l'univers sonore, immatériel, de nos ancêtres. Et pour cause: les sons ne se fossilisent pas, et la plupart des instruments de musique, faits de matière putrescibles comme le bois ou la peau, non plus. Les chercheurs n'ont aucun doute sur le fait que ce gros coquillage, il y a 18'000 ans, a servi à produire des sons, mais ils se demandent désormais à quelle occasion il a pu servir.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi