| | news

Six façons (parfois inattendues) dont l'IA peut nous aider à faire face au changement climatique

Modélisation de courants océaniques (image d'illustration) | Nasa

Heidi.news est partenaire des Applied Machine Learning Days (AMLD), et déplace jusqu'au mercredi 29 janvier sa rédaction à l'EPF de Lausanne, sur le site de l'événement.

Les méthodes de machine learning, souvent utilisées en intelligence artificielle, empruntent beaucoup aux outils statistiques utilisés depuis longtemps par les chercheurs pour modéliser les phénomènes physiques, et en particulier le climat. En retour, ces technologies, conjuguées à l’apparition de nouvelles sources de données, permettent de mieux comprendre les interactions entre le climat et des systèmes humains extrêmement variés. Le point en six exemples plus ou moins surprenants.

Pourquoi il y a du nouveau. D’un côté, on peut désormais appliquer des méthodes de machine learning de pointe à des problèmes anciens. De l’autre, on peut aussi déployer des approches plus traditionnelles, aujourd’hui volontiers utilisées dans d’autres domaines, au service de la question climatique. La transition climatique est indubitablement l'un des enjeux majeurs de notre époque, ce qui justifie (et implique!) d’y appliquer les outils de pointe dont on dispose aujourd’hui… même s’ils n’ont rien d’une solution magique.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi