| | Analyse

2010-2020, la décennie qui a consacré l'intelligence artificielle et le deep learning

Image d'illustration | Ars Electronica / Robert Bauernhansl/Flickr/Creative Commons

C’est une expression en deux mots qui s’est taillée, en quelques années, une place de choix sur la scène médiatique: «intelligence artificielle». Au-delà des mystifications sur son réel fonctionnement et ses vraies potentialités, les réseaux de neurones artificiels (qui permettent ce qu’on appelle le deep learning, ou apprentissage machine profond, qui mêlent en réalité mathématiques et statistiques), brique clé de ces technologies, ont connu un essor sans précédent au cours de la décennie écoulée. Rétrospective (non exhaustive) en quelques moments historiques décisifs.

Pourquoi c’est intéressant. Le succès soudain de l’intelligence artificielle ne sort pas de nulle part: il est le fruit d’un long cheminement émaillé de découvertes majeures, mais également de voies sans issues, et parfois même d’hivers passagers. Le temps que cheminent les idées, et que certaines technologies complémentaires arrivent à maturité au bon moment. Car l’essor du deep learning n’aurait jamais pu voir le jour sans la démultiplication de la puissance de calcul d’une part, et la montée en puissance des big data d’autre part.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi