Des étudiants chinois créent une poignée de porte qui s'auto-désinfecte

La poignée de porte en question | Deezen

Elle est constituée d'un tube de verre qui, grâce à un mince revêtement, est capable de décomposer les bactéries via une réaction chimique activée par la lumière. L'invention a été présentée en octobre dernier par deux étudiants visionnaires de l'université chinoise de Hong Kong, motivés par l’épidémie de SARS de 2003. Elle est plus que d'actualité aujourd'hui.

Comment ça marche. La poignée est constituée d'un tube de verre, recouvert d'un revêtement photocatalytique fait d'un minéral appelé dioxyde de titane, broyé en une fine poudre. C’est cette fine couche sur le tube de verre qui est au coeur du processus: elle est capable de décomposer les bactéries grâce à une réaction chimique activée par la lumière UV. La poignée nécessite d’être alimentée par un générateur interne, afin de convertir l'énergie cinétique des mouvements d'ouverture et de fermeture de la porte en énergie lumineuse, afin de maintenir la lumière UV continuellement brillante.

link

Dezeen