| | Radar

Une loi anti-déforestation fuitée montre de graves manquements

La zone humide du Pantanal est l'une des plus grandes au monde et habrite de nombreuses espèces en danger comme la loutre géante. | Keystone / AP / Andre Penner

Dans le cadre d’un projet de loi visant à la prévention de la vente en Europe de produits liés à la déforestation, plus d’un hic s’est glissé. Selon une fuite, la savane du Cerrado et la zone humide du Pantanal, au Brésil, auraient été exclues, même si elles sont menacées par l’exploitation du bétail et la culture du soja. Des produits tels que la viande de boeuf, l’huile de palme, le soja, le bois, le cacao et le café seraient contrôlés. Mais pas d’autres, pourtant pointés du doigt dans un document de la Commission européenne de 201, comme le caoutchouc, le cuir et le maïs, et d’autres viandes animales nourries à partir de soja.

Pourquoi c’est consternant. La savane du Cerrado et la zone humide du Pantanal sont des aires protégées et contiennent une importante biodiversité, et sont d’importants puits de carbone. The Guardian rapporte que si cette loi est acceptée et n’étend pas sa protection sur les savanes, zones humides et autres, la consommation européenne pourrait continuer de dévaster des parcelles importantes pour la nature et les populations indigènes.

link

A lire sur The Guardian