| | Question

Une étude allemande dit-elle que les lieux culturels présentent peu de risque face au coronavirus?

Image d'illustration, salle de cinéma | LAURENT GILLIERON/KEYSTONE

Votre question complète. Plusieurs lecteurs et lectrices nous ont interpellés sur les conclusions d’une étude allemande, largement relayée sur les réseaux sociaux, notamment couverte en français par la RTBF. Celle-ci a entrepris de classer les risques de contamination à Covid-19 dans divers types de lieux publics clos, et avance que les lieux culturels tels que les théâtres, salles de concert ou encore musées seraient parmi les moins à risque, s’ils mettaient en place des jauges d’occupation réduites.

La réponse de Sarah Sermondadaz, journaliste scientifique pour Heidi.news. Chers lecteurs, un grand merci pour ces questions. Vos réactions ont été diverses: un de nos lecteurs nous signale ce qu’il estime être une limite dans le modèle employé par les chercheurs, à savoir que les personnes sont considérées comme statiques plutôt qu’en mouvement. Un autre nous demande pourquoi cette étude n’a pas été davantage diffusée par les médias, dans la situation actuelle où les secteurs économiques les plus durement touchés par les fermetures, par exemple celui de l’hôtellerie-restauration, plaident pour une réouverture rapide.

Qu’en est-il? Nous avons lu cette étude et l’avons fait commenter à l’épidémiologiste Antoine Flahault, directeur de l’institut de santé globale de l’Université de Genève. Voici ce que nous pouvons en dire.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.