| | News

Une escape room à Veyrier pour sensibiliser aux déchets

L'escape room permet à des groupes de 2 à 5 personnes d'en apprendre plus sur les déchets. | © Commune de Veyrier

Veyrier, dans le canton de Genève, accueillera du 4 septembre au 17 octobre «Bunker on the Edge». Dans cette escape room, les participants plongeront dans un futur en perdition et auront pour objectif d’éveiller une intelligence artificielle en 60 minutes pour sauver le monde. Les joueurs seront sensibilisés à la question des déchets et la sauvegarde des ressources naturelles à travers des énigmes à résoudre en équipe. Ils découvriront notamment les étapes du recyclage d’une bouteille en plastique ou comment l’eau est filtrée.

Pourquoi on en parle. L’escape room s’inscrit dans un programme plus général de sensibilisation aux déchets lancée par la commune de Veyrier. Cosedec, une coopérative romande pour la sensibilisation et gestion des déchets, a largement contribué à sa création.

Ana Galiotto, secrétaire générale adjointe de Veyrier, explique:

«Nous voulions toucher toutes les classes d’âge avec de nombreuses activités. Cosedec nous a aidé à plus d’un niveau, notamment en démarchant des conférenciers, en aidant dans les écoles ou en proposant des idées.»

Une tranche d’âge ciblée et importante. L’escape room a été choisie afin de toucher les ados et les jeunes adultes.

«C’est une tranche de population importante à toucher, elle doit s’approprier ces problématiques car c’est le monde de demain et elle va avoir un rôle primordial dans les décisions à venir. Les gens qui la composent deviennent des acteurs, ils prennent conscience de leur emprise sur le monde, ils votent… Mais bien sûr l’escape room ne leur est pas uniquement réservée, toute personne âgée de 16 ans ou plus est la bienvenue.»

En cette période où les conséquences des activités humaines se font de plus en plus sentir et où la question climatique et environnementale devient de plus en plus pressante, cet effort de sensibilisation est important. Pour Ana Galiotto, l’escape room peut aider en ce sens, mais pas que.

«Bien sûr nous espérons que les participants, après y avoir participé, se disent qu’il y a des gestes simples qu’ils peuvent faire pour apporter leur contribution à quelque chose de plus grand. Mais c’est aussi l’occasion de faire une activité sociale, au milieu du covid ça fait du bien. Cette escape room permet de joindre l’utile à l’agréable.»

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.