| | Radar

Une carte des champignons du sous-sol, discrets alliés du climat

Pixabay

Une réponse au changement climatique pourrait se trouver sous nos pieds: des champignons souterrains, qui séquestrent le carbone et aident les racines à tirer leurs nutriments du sol. Pour la première fois, un projet de la Société pour la protection des réseaux souterrains (SPUN) cartographiera les réseaux fongiques en récoltant 10’000 échantillons dans le monde, relate le Guardian. L’étude se basera sur dix points chauds identifiés grâce à l'intelligence artificielle. Le but: protéger ces écosystèmes et améliorer leur capacité à stocker le dioxyde de carbone.

Pourquoi c’est important. Dans les dix premiers centimètres du sol, le mycélium fongique (l’appareil végétatif des champignons, qui permet leurs ramifications), mis bout à bout, aurait une longueur de 450 quadrillions de kilomètres, équivalant à la moitié de la largeur de notre galaxie. Environ un quart des espèces de la planète vivent sous terre et en dépendraient. Souvent oubliés des stratégies climatiques, les écosystèmes dotés de réseaux de champignons mycorhiziens stockeraient huit fois plus de carbone que ceux qui en sont dépourvus. Or, ces alliés du climat sont menacés: plus de 90% des sols de notre planète seront dégradés d’ici 2050.

Les biologistes Toby Kiers et Merlin Sheldrake écrivent:

«Les stratégies de changement climatique, les programmes de conservation et les efforts de restauration négligent les champignons. C'est un problème: la destruction des réseaux fongiques souterrains accélère à la fois le changement climatique et la perte de biodiversité et interrompt les cycles vitaux des nutriments mondiaux»

link

A lire dans The Guardian

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!