Reservé aux abonnés

Une aide auditive connectée au cerveau sélectionne la voix d'un interlocuteur dans le brouhaha

Dans un bar bondé un soir de match, à Pittsburgh | Sage Ross - Creative Commons

Une prothèse auditive expérimentale permet de mieux entendre son interlocuteur dans un environnement rempli de conversations. En analysant les signaux cérébraux, elle identifie et amplifie la voix à laquelle le porteur prête son attention.

Pourquoi c’est utile. Dans le brouhaha d’un bar ou au restaurant, les personnes malentendantes peinent à distinguer les propos d’un interlocuteur unique. Les filtres des prothèses auditives sont peu efficaces quand le bruit de fond est constitué de conversations.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous