Un nouvel éclairage sur la route migratoire humaine en Asie

Le squelette pourrait être lié au peinture datant d'au moins 44'000 ans dans les cavernes de l'île de Célèbes. | Keystone/EPA Griffith University Handout/Maxime Aubert Handou

Un squelette de 7000 ans trouvé en 2015 à Sulawesi en Indonésie pourrait appartenir à l’ancienne culture aujourd’hui disparue des Toaliens. C’est la première fois que de l’ADN humain ancien est retrouvé dans cette zone tropicale, qui ne permet pas une bonne conservation du matériel génétique. L’ADN retrouvé a des parentés avec les populations actuelles de Nouvelle-Guinée et les aborigènes Australien.

Pourquoi c’est intéressant. Cette découverte apporte de nouveaux éléments sur la route migratoire humaine asiatique, de l’Asie vers la Nouvelle-Guinée et l’Australie il y a de 50’000 à 60’000 ans. Il pourrait s’agir du premier squelette Toalien, peuple uniquement connu à travers des restes archéologiques distincts. Le squelette pourrait être lié aux peintures rupestres potentiellement les plus anciennes du monde que l’on retrouve sur l’île des Célèbes.

link

A lire sur Nature