| | News

Un laboratoire de l'EPFL précise de nouvelles propriétés de l'uranium

Conteneurs d'uranium (image d'illustration) | Jasper Nance/Creative Commons/Flickr

Le laboratoire de microbiologie environnementale de l’EPFL a mis à jour une propriété inédite de l’uranium. En présence de magnétite, un oxyde de fer magnétique, l’uranium soluble dans l’eau, qui se disperse facilement dans l’environnement, repasse par un état minéral, et forme même des nanofils transitoires. Un phénomène surprenant, détaillé dans Nature Communications.

Pourquoi c’est intéressant. A terme, cette découverte pourrait avoir de nombreuses implications pratiques, tant dans les domaines du stockage des déchets nucléaires que dans le retraitement des milieux naturels contaminés. Mais d’ici là, la route est encore longue. La découverte va en tout cas dans le sens du concept d’enfouissement de la société coopérative nationale suisse pour le stockage des déchets radioactifs, la Nagra.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.