| | News

Un désastre pétrolier menace un refuge de coraux en mer Rouge

Image d'illustration Pixabay / otakphoto

En octobre 2020, quelques mois après leur rapprochement historique, les Emirats arabes unis et Israël ont signé un accord de transfert d’hydrocarbures. Depuis, des pétroliers du Golfe arrivent dans le port israélien d’Eilat, sur la mer Rouge, et font passer leur cargaison par un pipeline controversé vers la Méditerranée, évitant le canal de Suez et mettant en danger un milieu marin unique au monde. Le gouvernement israélien s’est enfin emparé de la question — mais est-il en mesure de ralentir le paquebot de la géopolitique?

Pourquoi on vous en parle. «Tout le nord de la mer Rouge est un refuge mondial de coraux», insiste le professeur Maoz Fine, directeur de l’Institut interuniversitaire de sciences marines à Eilat. Car les espèces qui peuplent la région ont appris à survivre.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.