| | Radar

Un crâne fossile relance l'énigme de la disparition des pattes chez les serpents

Vue d'artiste du serpent Najash rionegrina et de ses pattes arrière atrophiées | Raúl Orencio Gómez

Comment les serpents, qui descendent de tétrapodes, ont-ils perdu leurs pattes? L’évolution de ces reptiles sans pattes n’est pas un long fleuve tranquille qui serpenterait tranquillement depuis le fond des âges: la découverte d’un fossile de l’espèce Najash rionegrina, vieux d’environ 100 millions d’années, qui disposait encore de pattes arrière, relance le débat, explique le New York Times. Ces travaux ont été publiés dans la revue Science Advances.

Pourquoi c’est intéressant. Parmi les fossiles découverts de cette espèce, on retrouve plusieurs crânes, dont la structure tridimensionnelle a été très bien préservée. Quel rapport entre les pattes et le crâne? Les serpents modernes n’ont pas d’os jugal — qui correspondrait à la pommette chez l’homme. Or, les crânes de Najash rionegrinai découverts montrent un large os jugal, ce qui suggère que la structure crânienne des serpents modernes aurait considérablement changé lorsqu’ils ont perdu leurs pattes.

link

Lire l'article publié sur le New York Times

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.