Un complément alimentaire sensé ralentir le vieillissement sème le doute

Steve Buissinne / Pixabay

Un complément alimentaire peut-il réellement permettre de vieillir plus lentement? C’est la question que se pose le NewScientist après la mise en vente en ligne récente de la pilule Rejuvant par la firme floridienne Ponce De Leon Health (PDLH).

Pourquoi cela pose question. Afin de commercialiser plus rapidement son produit, PDLH l’a déclaré comme complément alimentaire plutôt que comme médicament. Cela lui a permis de ne pas attendre certains tests notamment d’efficacité et de sécurité. Pour l’heure, les analyses n’ont été réalisées que sur des vers et des souris, mais pas sur l’humain.

link

Lire l'article dans NewScientist