| | Analyse

Pourquoi trouver «l’âme sœur» avec un test de compatibilité relève de l’utopie

Image promotionnelle de la série Soulmates | Amazon

Sommes-nous prédestinés à rencontrer une personne avec laquelle nous vivrons un amour passionnel, fusionnel et durable? La question de l’âme sœur traverse aussi bien la mythologie, littérature, les stratégies marketing des sites de rencontres et même celles des fleuristes. Mais qu’en pensent la biologie et la psychologie? Existe t-il des critères objectifs qui permettraient d’apparier les personnes et de leur assurer de vivre heureux ensemble pour le restant de leurs jours?

Pourquoi on vous en parle. Diffusée depuis peu sur Amazon Prime, la série d’anthologie Soulmates remet la question de l’âme sœur sur le tapis. Elle adopte l’angle de la fiction d’anticipation désenchantée chère à Will Bridges, son co-créateur, par ailleurs scénariste de Black Mirror. La série se place dans un futur proche où un laboratoire aurait développé un test permettant de déterminer l’identité de son âme sœur et de la rencontrer si tant est qu’elle ait elle aussi passé ce test. Bien sûr, tout ne se passe pas comme prévu et les scénaristes s’amusent à battre en brèche la vision idéale d’un amour unique prédestiné par des algorithmes et autres tests.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.