Reservé aux abonnés

Transports publics gratuits, ou le hiatus constitutionnel suisse

Keystone / Martial Trezzini

Cet article est extrait de notre newsletter hebdomadaire Heidimanche. Inscrivez-vous, c'est gratuit!

Jeudi 17 mars, une initiative pour des transports publics gratuits va venir gonfler la cohorte des projets similaires déjà lancés en Suisse. Cette fois-ci, c’est à Genève que le coup sera (encore) tenté, avec des chances de succès très relatives. La faute à la constitution fédérale?

Pourquoi on en parle. Difficile actuellement pour les sujets d’exister dans l’ombre de la guerre en Ukraine. La crise climatique n’en demeure pourtant pas moins elle aussi une urgence. Or il est impossible de réduire les émissions de gaz à effet de serre sans décarboner massivement les habitudes de transport. Pour rappel, Heidi.news révélait en octobre dernier un document de travail rédigé par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) qui établissait notamment que:

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous