Reservé aux abonnés

Le film «Soleil Vert» prédisait, dès 1973, la crise écologique en 2022

DR

Pénuries alimentaire et énergétique, inégalités croissantes, crise environnementale et climatique… En 1973, le célèbre film dystopique Soleil Vert laisse présager un scénario apocalyptique pour l’humanité en 2022. Alors que l’année vient de débuter, où en sommes-nous aujourd’hui? Heidi.news fait le point, en ce qui concerne l’alimentation et le climat.

De quoi ça parle. Réalisé par Richard Fleischer en 1973 et adapté du roman de Harry Harrisson, ce film de science-fiction se déroule à New York en 2022. La nature telle qu’on la connaît n’existe plus: pollution et réchauffement climatique, pauvreté et surpopulation, épuisement des ressources naturelles…

Les rares terres agricoles restantes, permettant d’obtenir des aliments frais, sont réservées aux élites. La population est contrainte de se nourrir d’aliments artificiels, dont le «soleil vert» que tout le monde s’arrache, soi-disant fabriqué à partir de plancton, mais dont la recette est en réalité plus macabre… il s’agit de cadavres humains.

Ecosystèmes et sécurité alimentaire sous pression

Si nous sommes encore loin de devoir manger nos semblables sous forme de barre protéinée pour survivre (et heureusement), le film pointe de nombreuses problématiques alimentaires très actuelles. Où en est-on aujourd’hui en 2022?

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous