| | News

S'il fallait transfuser Néandertal...

Deux néandertaliens reconstitués au Neanderthal Museum de Mettmann, Allemagne | AP/Keystone / Martin Messneir

Un nouveau patient a besoin d’une transfusion aux urgences. Pas de chance, c’est un homme de Néandertal! Quel sang lui donner? Des chercheurs français ont la solution, après avoir analysé les groupes sanguins présents dans les populations de nos anciens cousins. Ils confirment ainsi plusieurs grandes hypothèses sur l’histoire des lignées humaines.

Pourquoi c’est intéressant. Avant l’essor de la génomique, les marqueurs sanguins étaient utilisés pour étudier les métissages et des déplacements de populations modernes. Mais la technique est devenue obsolète lorsqu’on a pu séquencer complètement des génomes. En l’appliquant aux génomes d’espèces humaines disparues, les paléoscientifiques posent un regard neuf sur ce que la génétique nous a appris.

Cet article est réservé aux abonnés.