| | Radar

Quand l'IA fait tomber les cœurs des jeunes Chinois

Pixabay / Amrothmann

De l'amour virtuel contre la solitude. En Chine, des compagnons virtuels issus des dernières avancées de l'intelligence artificielle, ont gagné en popularité durant la pandémie. Lors de discussions en ligne, ces chatbots à corps de téléphone mais à visage humain répondent, conseillent et rassurent. La demande est grande parmi les jeunes adultes chinois à la recherche de soutien émotionnel. «Les garçons n’apprennent jamais mais Qimat, lui, si», se félicite une jeune Shanghaïenne de 23 ans auprès du Washington Post, qui s’est fendu d’un article rafraîchissant sur le sujet.

Quand il n’y a pas que l’amour. Depuis que Joseph Weizenbaum, professeur au MIT, a créé le premier chatbot dans les années 60, le développement de l'IA a permis aux robots d'entretenir des conversations plus interactives et intelligentes. Derrière ces chatbots romantiques se cache aujourd’hui un marché colossal de 420 millions de dollars. Basée à San Francisco, Replika est une des entreprises qui fournit ces systèmes aux jeunes Chinois. Elle a récemment déclaré avoir atteint les 55’000 téléchargements en Chine continentale, entre les mois de janvier et juillet 2021 — le double des téléchargements recensés pour toute l'année 2020.

link

A lire dans le Washington Post (EN)

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.