Près de Stonehenge, découverte de la plus grande structure préhistorique de Grande-Bretagne

L'ensemble de puits néolithique découverts dans la plaine de Salisbury, Grande-Bretagne, par rapport aux autres sites de la région | EDINA Digimap Ordnance Survey Service

Une vingtaine de larges puits datant du Néolithique viennent d’être découverts dans la plaine de Salisbury, en Grande-Bretagne, à trois kilomètres du célèbre site de Stonehenge. Cette découverte, relatée par le Guardian, serait restée anecdotique si mis bout à bout, ces puits ne constituaient pas de loin la plus grande structure préhistorique britannique.

Pourquoi c’est impressionnant. Stonehenge, avec sa centaine de mètres de diamètre, faisait déjà pâle figure face aux 500 mètres de Durrington Walls, une autre enceinte néolithique dont on ne retrouve plus que le talus. Ce dernier se voit relégué à la seconde place, à la lumière de cette nouvelle découverte, qui semble avoisiner les deux kilomètres de diamètre. Chaque puits est en lui-même impressionnant: environ dix mètres de large pour cinq mètres de profondeur. Durrington Walls étant précisément au centre du réseau de puits, les archéologues imaginent qu’ils servaient peut-être à orienter les habitants de la région vers l’enceinte centrale, ou au contraire à marquer une limite à ne pas franchir.

link

Lire l'article dans The Guardian