| | Radar

Premier cas d’arrestation erronée par reconnaissance faciale

Robert et Melissa Williams, et leurs filles, dans une vidéo de l'ACLU. (YouTube)

Robert Julian-Borchak Williams a été arrêté à Detroit pour un crime qu’il n’a pas commis: le vol de cinq montres de luxe. L'algorithme, qui reconnaît moins bien les visages noirs, l’a désigné coupable après analyse d’une vidéo de surveillance.

Pourquoi c’est important: L'American Civil Liberties Union (ACLU), a déposé une plainte administrative auprès de la police de Detroit au nom de Robert Williams. Cette organisation à but non lucratif, fondée en 1920, a exhorté les décideurs politiques à mettre fin à l'utilisation de la technologie de reconnaissance faciale par les forces de l'ordre. «Ce qui est arrivé à la famille Williams ne devrait plus jamais se reproduire», a déclaré Neema Singh Guliani, juriste principale de l'ACLU.

link

New York Times

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.