Covid-19: la taille de l'échantillon des sondages ne fait pas tout

Image d'illustration | Pixabay

On part souvent du principe qu’il faut des grands nombres pour renforcer la puissance statistique des sondages. Frauke Kreuter, experte de sociologie et statistique qui enseigne à l’Université du Maryland et à l’Université de Munich, explique pourquoi cela ne protège pas d’un certain nombre de biais. Elle s’appuie sur un article de Nature, selon lequel le taux de vaccination contre Covid-19 aux Etats-Unis serait en réalité surestimé.

Le contexte. Les chercheurs ont comparé un sondage officiel sur le taux de vaccination aux États-Unis réalisé par l’un des CDC américains, avec deux autres enquêtes menées par des entreprises privées. Ces dernières se basaient sur des questionnaires virtuels, hébergé sur Facebook dans l’un des deux cas. Mais elles fournissaient des données surestimées par rapport aux données publiques, qui reflétaient directement le nombre de vaccins administrés.

Le problème. Même si un grand nombre de participants peut normalement aider à la puissance statistique d’un sondage, cela ne fait pas tout: la fiabilité d’un sondage dépend aussi de la qualité de sa conception et des analyses.

Les trois règles d’or sont les suivantes:

  • Sélectionner un échantillon représentatif de la population.

  • S’adresser au public de manière neutre afin de ne pas attirer une catégorie de population plutôt qu’une autre,

  • Formuler les questions sans jugement sous-jacent pour favoriser la sincérité des réponses.

Ce qu’il faut retenir.

  • De grandes études numériques menées par entreprises privées via les réseaux sociaux ne sont souvent pas très solides d’un point de vue statistique.

  • Cependant, elles peuvent s’avérer utiles lorsque les données concrètes ne sont pas encore disponibles. Ces dernières sont plus fiables, mais aussi plus longues à obtenir.

  • Il est donc essentiel de donner le juste poids à chaque sondage, encore plus dans le contexte de la pandémie de Covid-19 où ces enquêtes ont un impact important sur les décisions sociopolitiques du monde entier.

link

A lire dans Nature (EN)