| | Interview

Pourquoi les femmes ne représentent que 24% des personnes citées dans les médias suisses?

Sarah Macharia est chargée de projet au sein de l’association WACC.

La proportion de femmes interrogées par les médias oscille entre 20-30% au niveau mondial. Heidi Gender Tracker, soutenu par Google Digital News Innovation Fund, œuvrera pour une plus grande égalité de la représentativité dans les médias. Grâce au développement d'un algorithme, que les lecteurs peuvent aider à apprendre, il sera possible d’évaluer l'équilibre des voix des hommes et des femmes dans les articles. Avec son lancement, Heidi.news dresse à travers une série d’articles un état des lieux de la représentation des femmes, en Suisse et ailleurs.

Avec qui on en parle? Sarah Macharia est chargée de projet au sein de l’association WACC, basée à Toronto. Elle coordonne le Projet mondial de monitorage des médias (GMMP), qui a lieu tous les cinq ans depuis 1995 au niveau mondial, aujourd’hui dans plus de 130 pays. Le prochain rapport sera publié cet automne, à temps pour être discuté lors de la 75e Assemblée générale de l’ONU. Le dernier monitorage mondial date de 2015 et avait établi que les femmes n’étaient que 24% des personnes entendues à la radio, citées dans la presse écrite et vues à la télévision. Le monitorage réalisé en Suisse atteignait les mêmes proportions.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.