| | News

Pourquoi le raté de Mbappé dans les tirs au but était probable

Est-ce d'avoir trop cogité que Kylian Mbappé a raté son tir au but contre la Suisse? | Keystone /Pool / Justin Setterfield

Kylian Mbappé avait 30% de risque de plus qu’un joueur lambda de rater son penalty lundi soir lors contre la Suisse. De quoi tordre le cou au lieu commun parmi tant d’autres en football qui voudrait que la séance des tirs au but, dite «séance fatidique», serait une «loterie». Tout semble en effet indiquer le contraire.

Le cliché. Cet exercice si particulier a souvent été décrié pour le côté «injuste» qu’on lui prête, surtout parce qu’il fait reposer le poids de la défaite sur un seul individu alors que le football est collectif par nature. Même Sepp Blatter, alors président de la Fifa, avait jugé en 2012 que «lorsqu’il se décide aux penalties, le football perd son essence», ouvrant ainsi à l’époque les discussions sur une suppression pure et simple.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.