| | Radar

Pour l'Unicef, la crise climatique est une crise des droits de l'enfant

Des enfants indiens jouent dans une zone où les niveaux de pollution atmosphérique sont élevés, près d'une décharge à Calcutta. | Keystone / Piyal Adhikary

Vagues de chaleur, inondations, cyclones, maladies, sécheresse, pollution atmosphérique…Selon un récent rapport du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), un milliard d'enfants vivent dans 33 pays qui sont simultanément confrontés à au moins trois de ces phénomènes. Parmi ces pays, on retrouve l'Inde, le Nigeria, les Philippines et une grande partie de l'Afrique subsaharienne.

Pourquoi c’est crucial. Comme le relève The Guardian, le rapport de l’Unicef est le premier à combiner des cartes — haute résolution — d’impacts environnementaux à des cartes qui recensent la vulnérabilité des enfants, incarnée notamment par des phénomènes comme la pauvreté ou l'accès à l'eau potable.

Selon le rapport, les impacts de la crise climatique, profondément inéquitables entre les régions du globe, représentent une menace pour les plus jeunes générations:

«Les conditions, qui ne sont plus favorables aux enfants d’aujourd’hui, amèneront ces derniers à évoluer dans un environnement bien plus dangereux et incertain dans les années à venir. Le constat est donc sans appel: la crise climatique engendre une crise des droits de l’enfant.»

link

A lire dans The Guardian