En Antarctique, le temps des solutions désespérées

L'érosion du glacier de Thwaites. | ITGC

En décembre 2021, des chercheurs ont identifié des fissures énormes — et en augmentation — sur le glacier de Thwaites, une masse de glace de la taille de la Floride à l’ouest de la péninsule antarctique. L’effondrement de ce glacier pourrait déclencher une réaction en chaine, ouvrant à la mer toute la calotte de l’Antarctique occidental, susceptible de déclencher une montée des eaux de plus d’un mètre. Pour empêcher cette catastrophe, des glaciologues proposent désormais des solutions radicales pour stabiliser ce glacier. Entre contreforts, iles artificiels et rideaux de géotextiles, la Technology Review examine ces différentes pistes.

Pourquoi c’est révélateur. Même si le monde arrêtait immédiatement les émissions de gaz à effet de serre à l'origine du changement climatique, rien n’empêcherait les eaux plus chaudes de continuer d’éroder les calottes de glace pendant des décennies, voire des siècles. Les pistes envisagées pour stabiliser celle de Thwaites représentent des investissements titanesques, pour des solutions à l’efficacité aléatoire et peut-être même trop tardive. Ces rustines de géoingénierie sont révélatrices de l’imminence de la catastrophe – cinq ans potentiellement – alors que de l’Allemagne du Nord à New York, les projets de digues géantes se multiplient.

link

Technology Review