| | Radar

Plus d’un million de Malgaches risquent de mourir de famine

EPA / Tsiory Andriantsoarana

Plus d’un millions de Malgaches pourraient devoir faire face durant l’année à un risque de famine. Cet hiver, Madagascar a vécu sa pire sécheresse depuis 40 ans. La malnutrition infantile a plus que doublé en quatre mois. Ceux qui ont rejoint les villes dans l’espoir d’y trouver du travail repartent les mains vides. La pandémie a mis fin au travail saisonnier créé par l'industrie du tourisme.

Pourquoi c’est alarmant. Madagascar a connu un niveau de pluie très bas, ce qui fragilise encore plus le Grand Sud de l’île, qui ne devrait être en mesure de produire que moins de la moitié de ses récoltes habituelles, selon une estimation de l’ONU. En cause notamment un mois d’octobre - celui durant lequel les agriculteurs sèment - où les précipitations ont à peine atteint le 50% de leur niveau ordinaire. «Sans pluie, les producteurs ne pourront pas retourner aux champs ni nourrir leurs familles», déclare Julie Reversé, coordinatrice d’urgence à Madagascar pour Médecins Sans Frontières. «Et plusieurs n’hésitent pas à dire que la mort les attend si la situation ne change pas, s’il ne pleut pas.»

link

A lire sur The Guardian

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.