Reservé aux abonnés

Ouverture de la COP26: un sommet à l'issue toujours incertaine

Les dirigeants du G20, réunis à Rome, avant de se rendre à Glasgow dans la journée | Keystone / Gregorio Borgia

La COP26 sera-t-elle au rendez-vous de l’urgence climatique ? La réponse à la question demeure incertaine, alors que les délégations du monde entier sont arrivées ce dimanche 31 octobre à Glasgow, bientôt accompagnées, ces deux prochaines semaines, par près de 25'000 spécialistes du climat, ONG, militants et journalistes. Des doutes subsistent sur l’issue de cette COP26, qui devrait aboutir à des accords concrets sur le renforcement des mécanismes de fixation des prix du carbone, sur l’accélération de l’abandon du charbon, sur la limitation de la déforestation ou sur le renforcement du soutien aux technologies de rupture.

Les premiers signes sur la tournure des débats sont arrivés ce dimanche de Rome, où se sont réunis les chefs d'Etat et de gouvernement des pays industrialisés les plus puissants de la planète, avant de rejoindre Glasgow. Ceux-ci se sont entendus sur un objectif de limitation du réchauffement climatique à 1,5 degré au-dessus des niveaux pré-industriels.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous