| | News

«On pourra bientôt s'aider de satellites pour savoir qui respecte l'accord de Paris»

La future mission CO2M de l'ESA doit être lancée en 2025 (vue d'artiste) | OHB/Copernicus/ESA

La COP26, qui se tient depuis le 1er novembre à Glasgow, a déjà été le théâtre de plusieurs annonces et accords internationaux: 190 organisations et pays se sont engagées à sortir du charbon, un pacte global pour le méthane a été conclu pour réduire de 30% les émissions de méthane d’ici à 2030 et ratifié par plus de 100 Etats, un accord pour les forêts a été signé…

Mais après le temps des promesses, viendra l’épreuve de la réalité. Qui respecte, qui ne respecte pas ses engagements? Pour le savoir, les satellites d’observation de la Terre pourront jouer un rôle déterminant, explique à Heidi.news Maurice Borgeaud, chef du département sciences, applications et climat dans le directorat de l’observation de la Terre à l’Agence spatiale européenne (ESA).

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.