Reservé aux abonnés

Notre atmosphère n'est pas éternelle, et c'est une piste pour traquer les exoplanètes habitables

Coucher de lune sur l'atmosphère terrestre, vue depuis l'ISS | Nasa

Si la Terre est unique dans l'Univers, c'est aussi parce qu'elle possède une atmosphère riche en oxygène, ingrédient essentiel à la vie telle que nous la connaissons. Pourtant, cette oasis n'est pas éternelle et pourrait un jour disparaître, selon une étude parue dans la revue Nature Geoscience.

Pourquoi c'est important. Pas d’inquiétude à avoir dans l’immédiat, puisque l’échéance se place à dans un milliard d'années. Mais l’oxygène est justement un ingrédient recherché dans les atmosphères des exoplanètes, où l’on espère déceler un jour des traces de vie. Or, si l'oxygène n'est qu'éphémère, ce n'est peut-être pas la bonne signature à traquer.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous