Reservé aux abonnés

Les universités suisses ont-elles encore besoin de journalistes?

Serge Michel

C’était juste avant l’été. Nous étions avec l’un des responsables d’une université romande et en avons profité pour lui annoncer qu’à la rentrée, Heidi.news allait lancer une nouvelle newsletter, Le Point Sciences, qui partirait chaque jour non pas d’une ville différente dans le monde (comme pour Le Point du jour, cliquez ici pour recevoir nos newsletters), mais d’une institution académique suisse différente, en donnant à chaque fois des nouvelles du campus. Le responsable regarda son chef de com qui répondit en souriant: “pas de problème, on peut vous fournir tout ça”.

Ce fut délicat d’expliquer que nous allions le faire nous-mêmes, malgré nos moyens infinitésimaux par rapport aux services de communication de cette université. Le chef de com ne put réprimer une moue de déception mais nous assura qu’il “comprenait”.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous