Reservé aux abonnés

Les universitaires suisses plaident leur cause à Bruxelles

Drapeau européen | Domaine public

En février 2022, le gratin des milieux helvètes de l’éducation, de la recherche et de l’innovation se lançait dans une ambitieuse campagne. Baptisée Stick to Science, elle vise à convaincre les autorités européennes de réintégrer la Suisse et le Royaume-Uni dans Horizon Europe — le programme-cadre de l’UE pour la recherche et l’innovation. Ce 22 juin, les initiateurs de la campagne passent la seconde, en demandant dans une lettre ouverte à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, «d’intervenir urgemment sur ce problème crucial».

Pourquoi la situation est bloquée… Le Royaume-Uni et la Suisse sont exclus d’Horizon Europe — à cause du Brexit pour le premier, et de l’échec des négociations sur l’accord-cadre pour le second. Certes, Berne compense les financements européens perdus par les équipes suisses. Mais entre coopération et compétition, la recherche est une entreprise collective, comme le rappelait en février Antoine Petit, directeur du CNRS (France): «Nul ne peut être champion s’il joue seul». Isolés à domicile, les chercheurs suisses risquent bien de se retrouver en relégation.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous