Les traînées de condensation des avions joueraient un rôle majeur dans le changement climatique

Des traînées de condensation laissées par des avions de ligne | Creative Commons

Lorsqu’on évoque la responsabilité de l’aviation commerciale dans la hausse des températures, l’on pense le plus souvent aux émissions de carbone dues à la combustion du kérosène. Mais les traînées de vapeur d’eau (on parle de traînées de condensation, ou contrails, pour condensation trails, en anglais) aussi ont une influence sous-estimée, explique Science (EN).

Pourquoi c’est préoccupant. Ces traînées nuageuses de haute altitude ont un fort effet de serre, et pourraient même contribuer davantage au réchauffement climatique que les seules émissions carbone de l’aviation. Et ce n’est pas tout: selon une nouvelle étude scientifique, leur impact pourrait même tripler d’ici 2050, en tenant compte des prévisions d’évolution du trafic aérien.

link

Lire l'article publié dans Science (EN)