Les températures record en Sibérie inquiètent les climatologues

Anomalie thermique de surface en mai, par rapport aux moyennes de long terme | Modis/NEO/Nasa

La Sibérie connait depuis le début du printemps des températures record, jusqu’à 30°C dans des villes où le thermomètre ne repasse normalement pas au dessus du zéro à cette période de l’année. Une tendance de fond qui rappelle que le changement climatique ne se produit pas de façon homogène, partout et en même temps sur le globe, rappelle le Guardian.

Pourquoi c’est grave. Tout d’abord, parce que cela aggrave le risque de feu de forêt dans la région, ainsi que l’expliquait Heidi.news dans un autre article. Par ailleurs, la fonte du pergélisol (ou permafrost) serait en partie impliquée dans l’accident survenu aux environs de la ville industrielle de Norilsk, qui a entraîné une importante fuite d’hydrocarbures début juin.

link

A lire sur le Guardian