Reservé aux abonnés

Les revues scientifiques face au boycott des chercheurs russes

Clavier allemand-cyrillique (image d'illustration) | Flickr / Creative Commons / Kecko

Plusieurs institutions ont déjà interrompu leurs collaborations scientifiques avec la Russie, suite à la guerre que mène le pays en Ukraine. Faut-il aussi interdire aux chercheurs russes de publier dans les grandes revues scientifiques? L'idée est polémique, et beaucoup s'y refusent, au nom de la science.

Pourquoi c'est sur la table. Il ne s’agirait pas de la dernière des sanctions: la Russie a déjà été bannie de l'Eurovision, la Fifa a menacé se l’exclure de la coupe du monde de football... Pourquoi pas la science? De nombreuses revues, y compris les plus prestigieuses comme Nature ou Science, ont rapidement publié des articles où elles prenaient leurs distances avec la Russie et dénonçaient les actions de Vladimir Poutine en Ukraine. Pas de menaces de boycott explicite, mais bel et bien une prise de position claire.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous