Les patrons de Facebook, Amazon, Google et Apple sur le gril du Parlement américain

Les dirigeants des GAFA, en audition au Parlement américain. | Keystone

Jamais les GAFA, ces géants technologiques américains, n’avaient été convoqués en même temps pour répondre à d’éventuels abus de position dominante sur les marchés très concurrentiels du numérique. Étaient auditionnés en visioconférence par la commission judiciaire de la Chambre des représentants à Washington, Tim Cook (Apple), Mark Zuckerberg (Facebook), Jeff Bezos (Amazon), Sundar Pichai (Alphabet, maison-mère de Google).

Pourquoi on en parle. Facebook est notamment accusé d'espionnage par ses concurrents, alors que la Chambre des représentants à Washington enquête depuis un an sur de possibles abus de position dominante. David Cicilline, président du sous-comité sur la concurrence a déclaré : «Ces sociétés disposent d’un monopole. Certaines doivent être scindées, d’autres doivent être régulées et rendues responsables de leurs actes», rapporte l’AFP. Si aucune mesure ou promesse n’ont été émises à l’issue de l’audition, de nouvelles lois plus contraignantes pour les plateformes numériques pourraient être mises en place.

link

Washington Post