| | Idées

Les Nobel, ringardisés par l’ARN?

Fabrice Delaye

Beaucoup anticipaient une récompense scientifique pour les vaccins à ARN messager à l'occasion des Nobel 2021. A tort: le comité suédois a déjoué les attentes en récompensant des découvertes moins en prise avec l'actualité. Une opportunité manquée, ou un rappel salutaire sur le temps de la science?

Les prix Nobel de médecine et de chimie 2021 ont surpris. Moi le premier. Comme beaucoup je m’attendais à ce que les principaux contributeurs au succès des vaccins à ARN messager trouvent l’une ou l’autre de ces reconnaissances. C’était logique dans la mesure où ces innovations illustrent brillamment le potentiel médical phénoménal construit sur les gigantesques progrès de la biologie moléculaire depuis des décennies.

En omettant de le souligner par un prix forcément au centre de l’attention quand plus d’un milliard de personnes ont été vaccinées à l’ARN messager, l’académie suédoise a certainement manqué l’occasion de dire à quel point ce genre de recherches fondamentales trouvent une utilité concrète pour le plus grand nombre. On peut se demander si elle n’a pas manqué une occasion unique d’enfoncer ce clou? Voire si ses prix ne se retrouvent pas un peu ringardisés par cette opportunité manquée?

Cet article est réservé aux abonnés.