Reservé aux abonnés

Un insecticide néonicotinoïde menace des oiseaux migrateurs

Bruant à couronne blanche, l'oiseau sur lequel a porté cette étude | Margaret Eng

Perte de poids, retard dans la migration… Des oiseaux migrateurs américains seraient victimes de l’imidaclopride, un insecticide néonicotinoïde, révèle une étude publiée ce jeudi dans Science, qui met en lumière les risques posés par ces substances pour la faune aviaire.

Pourquoi c’est important. Les insecticides employés dans l’agriculture et contenant des néonicotinoïdes, utilisés de façon globale depuis le milieu des années 1990, sont régulièrement pointés du doigt pour leur impact potentiel sur la biodiversité. C’était notamment le cas d’une série de méta-analyses publiées entre 2015 et 2017 dans Environmental Science and Pollution Research, qui se concentrait sur les vertébrés et les invertébrés. Cependant, la nature exacte de cet impact reste encore à préciser espèce par espèce.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous