Les magnifiques fractales du chou romanesco sont des fleurs ratées

KEYSTONE/DPA/Holger Hollemann

L’origine de la symétrie spectaculaire et répétitive des choux-fleurs, comme le chou romanesco, est dévoilée dans un article de la revue Science du 9 juillet, rapporte Science et Avenir. Une équipe de chercheurs du CNRS et de l’INRIA a découvert que les fractales caractéristiques de ce légume sont en fait formées par des bourgeons qui, au lieu de se transformer en fleur, finissent par se transformer en tiges. Elles-mêmes forment à leur tour des bourgeons qui échouent à fleurir, et ainsi de suite.

Pourquoi le chou romanesco est spécial. Ce mécanisme est contrôlé par des gènes régulateurs, qui ont permis aux chercheurs de comprendre le processus. Il est toutefois commun à toutes les variétés de choux-fleurs. La différence du chou romanesco? Toutes les fleurs ratées sont visibles. Les pousses produisent des bourgeons à un rythme de plus en plus rapide, ce qui éloigne la pointe de croissance du cœur du chou, et lui donne cette forme conique.

link

Lire l'article sur Science et Avenir