Les hamsters, ces champions de beuverie

"Hasmter run" organisé en juillet 2020 en Thaïlande, pour demander la démissio du Premier ministre. | Keystone / EPA / Diego Azubel

Si le lion est le roi des animaux, le hamster est le prince des pochards. Beaucoup d’animaux ont une propension à boire de l’alcool, mais tous n’ont pas la même faculté à tenir leur boisson. Alors que les humains se débrouillent pas trop mal – beaucoup mieux que les éléphants —, le magazine américain The Atlantic nous apprend que le hamster est champion hors catégories. Il est ainsi capable de consommer sans problème 18 grammes d’alcool par kilogramme, soit l’équivalent d’un litre et demi d’alcool rectifié à peu près pur (Everclear, pour les connaisseurs) chez l’homme. Et ce, sans jamais connaître les symptômes de l’ivresse.

Les secrets du hamster. Cette capacité tient au fait que le hamster dégrade très bien l’alcool, de sorte qu’une quantité négligeable finit dans le sang. Une capacité sans doute sélectionnée par l’évolution en lien avec leurs comportements d’amassement de nourriture: il serait dommage de se rendre compte, au cœur de l’hiver, qu’ont ne peut pas consommer des fruits mis de côté et ayant fermenté. Et même s’ils sont peu sensibles aux effets psychotropes de l’alcool, les hamsters le préfèrent clairement à l’eau. Sans doute une histoire de calories: l’alcool est très énergétique et il faut des boissons très sucrées pour faire lâcher la dive bouteille au rongeur.

link

A lire dans The Atlantic (EN)